Le 🏰 du noble

 »-. Nous traversâmes quatre propriétés immenses. Dans la première, un parterre de fleurs entouraient un 🏰 à tourelles. Autour des parterres, il y avait des vignes et des vergers. -. Ici, c’est le 🏰 d’un noble. Il doit être malade, parce qu’on ne le voit jamais. -. Si cet aristocratique nous rencontrait chez lui, ça pourrait lui déplaire. Moi, je n’aime pas beaucoup les nobles.-

Les leçons de l’École Normale restaient ineffaçables. Au cours de ses lectures, pourtant, quelques aristocrates avaient trouvé grâce à ses yeux, Du Guesclin, Bayard, La Tour d’Auvergne, le chevalier d’Assas, et surtout Henri IV, parce qu’il galopait à quatre pattes pour amuser ses enfants. Mais d’une façon générale, mon père considérait toujours les nobles comme des gens insolents et cruels, ce qui était prouvé par le fait qu’on leur avait coupé la tête. Les malheurs n’inspirent jamais confiance, et l’horreur des grands massacres enlaidit jusqu’aux victimes. » Marcel Pagnol (Le 🏰 de ma mère)

5 réflexions sur “Le 🏰 du noble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s