»Toutes les Bretagnes »

 »-. Avant la guerre, dans l’est, le nord et le sud de Landerneau, une verdoyante campagne de collines et de vals, de pentes et de plats, se déroulait, qui venait mourir et naître sur les dernières 🏠. Que ce fut en terre léonarde ou cornouillaise. Un domaine ouvert et secret, toujours varié, du charme breton. S’inspirant d’une trouvaille de Jacques Cartier, l’on nommait ce morceau de pays ‘‘ Tous villages’‘, ou  »Toutes églises’‘. Un matin clair, sur la rive nord-est du golfe Saint-Laurent qu’il visitait sans hâte, l’explorateur malouin n’avait-il pas défailli à la vision exubérante d’un archipel ? Et sur le champ appelé le lieu  » Toutes îles’‘ ?

25x30cm « Carte postale de Bretagne« 

En avant de Landerneau, si belles jaillissaient les églises dans de nombreux petits villages que le même sentiment de plénitude poussait encore à la création d’un toponyme lyrique. On était au bout du monde, parmi la solitude. Et l’on marchait parmi la joie de la terre des hommes. Un film de paysages conçus pour accueillir le printemps et l’automne, les premiers chants du rouge-gorge et la fuite des lièvres. Et pour accueillir l’éternité… Le carré monacal du cimetière. Les teintes sans âge des granits. La souplesse des méandres… » Henri Queffellec Les enfants de la mer

3 réflexions sur “ »Toutes les Bretagnes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s