Sale lâcheur !

 »-. Comment as-tu pu me faire ça ? J’avais confiance en toi. Je t’ai fait confiance depuis le début. Je pensais que nous formions une équipe, que nous travaillions ensemble, ✋ dans la ✋. Je me suis trompée.

Tu sais très bien que le secteur de l’édition traverse une mauvaise passe. Nous, les éditeurs, devons faire face à tant de défis, le 💷 électronique, la mort lente du 💷 imprimé. Les gens lisent moins, ils achètent moins de 💷. Les libraires s’inquiètent, des librairies ferment. Dans une industrie en pleine mutation, les contrats d’édition ont beaucoup plus d’importance qu’autrefois. Et c’est précisément dans ce contexte que tu décides de me faire ça, alors que tu sais à quel point le marché est fragile. Je gère une petite maison, tu es mon auteur-phare. C’est grâce à toi que je peux publier d’autres écrivains, c’est grâce à toi que nous survivrons. Je ne te parle pas d’argent. Non, je te parle de confiance. Je me demande si tu sais encore ce que ce mot signifie. Je te le dis maintenant, et je veux que tu me répondes. Comment as-tu pu me faire ça ?- » Tatiana de Rosnay (À l’encre russe)

40x50cm « La petite bibliothèque de Christine« , galerie La meilleure façon d’habiter

3 réflexions sur “Sale lâcheur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s