Les comptes du royaume

 »-. Pairs et barons prirent place de part et d’autre du roi, et les conseillers aux comptes s’installèrent derrière de longues tables posées sur des tréteaux. Les fonctionnaires royaux, portant leurs registres, furent alors appelés, en même temps que les réformateurs qui avaient circulé dans leurs circonscriptions respectives. Pour hâtives qu’aient été les enquêtes, elles avaient quand même permis de recueillir bon nombre de dénonciations locales, dont la plupart se trouvèrent rapidement avérées. Presque tous les comptes présentaient des traces de gaspillage, d’abus et de malversations. Surtout les derniers mois, surtout depuis la mort du roi Philippe le Bel.

50x50cm « Les Rois Maudits« , galerie Chemins de spiritualité

Les barons commençaient à murmurer, comme s’ils eussent tous été eux-mêmes des parangons d’honnêteté, ou comme si les dilapidations eussent atteint leurs biens propres. La peur gagnait les rangs des fonctionnaires, et certains de ceux-ci préférèrent disparaître subrepticement par le fond de la tente, repoussant à plus tard de s’expliquer. Il se fit autour du roi une très vive agitation. Mais le plus indigné de tous les seigneurs, celui qui le plus haut laissa éclater sa colère, ce fut l’intendant des Finances. Sa voix couvrit toutes les voix, et il s’adressa à ses subordonnés avec une violence qui leur fit courber le dos. » Maurice Druon (Les Rois Maudits)

2 réflexions sur “Les comptes du royaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s