Les vacances à La Bastide Neuve

 »-. Alors commencèrent les plus beaux jours de ma vie. La 🏠 s’appelait La Bastide Neuve, mais elle était neuve depuis bien longtemps. C’était une ancienne ferme en ruines, restaurée trente ans plus tôt par un monsieur de la ville. Mon père et mon oncle lui payaient un loyer de quatre louis d’or par an, que leurs femmes trouvaient un peu exagéré. Mais la 🏠 avait l’air d’une villa. Et il y avait l’eau à l’évier, c’est-à-dire que l’audacieux propriétaire avait fait construire une grande citerne, accolée au dos du bâtiment, aussi large et presque aussi haute que lui.

30x40cm « Le Mas du Grampillon« , galerie La Meilleure façon d’habiter

C’était un luxe extraordinaire, et je ne compris que plus tard le miracle de ce robinet. Depuis la fontaine du village jusqu’aux lointains sommets du massif de l’Etoile, c’était le pays de la soif. Sur vingt kilomètres on ne rencontrait qu’une vingtaine de puits, et trois ou quatre sources. C’est-à-dire qu’au fond d’une petite grotte, une fente du roc pleurait en silence dans une barbe de mousse. C’est pourquoi, quand une paysanne venait nous apporter des œufs ou des pois chiches, et qu’elle entrait dans la cuisine, elle regardait, en hochant la tête, l’étincelant robinet du progrès.’‘ Marcel Pagnol (La gloire de mon père)

3 réflexions sur “Les vacances à La Bastide Neuve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s