Maîtres sont les vents

 »-. Le changement brusque des vents caractérise en été le climat de l’océan glacial antarctique. Et deux vents sont maîtres. L’un qui varie de la partie Nord à la partie ouest, et qui est océanique, c’est-à-dire humide et presque tiède. L’autre qui est continental, qui avant de vous atteindre se charge de froid sur la glace polaire. Il est terrible. Il plante ses griffes dans votre chair et vous étouffe. Il paralyse votre ❤️, solidifie votre sang, durcit vos poumons, vous aveugle et vous rend sourd.

40x40cm « Tempêtes« , galerie Laissez-moi vous conter la mer

Ce sont des millions de bêtes sauvages déchaînées qui vous arrachent l’âme. Entre ces vents, des calmes étonnants, tout est figé dans l’immobilité la plus absolue. L’eau, l’atmosphère, le ciel. Et le thermomètre baisse. Alors, si un pétrel vole à mille mètres de vous, vous entendez le froissement de ses ailes. » Edouard Peisson (L’aigle de mer)

3 réflexions sur “Maîtres sont les vents

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s