Poivrots, l’ange-gardien veille sur vous !

 »-. Cet ange-là, on le voit accroché au comptoir de la plupart des marchands de vin parisiens. Il attend que vienne son heure… Quand le client soiffard roule sous la table, il intervient. L’ange lâche le zinc, relève l’homme tombé, le pousse dans un fiacre et le ramène chez lui… Si le buveur parvient à se souvenir de son adresse ! Alors commence un trajet où il faut faire preuve de finesse et de doigté… Il y a ceux qui ont le vin triste et qu’il faut consoler. Il y a ceux qui ont le vin joyeux et qu’il est nécessaire de calmer. Et il y a ceux qui ont le vin émotif et qu’il convient de réconforter. Mais tous doivent être rassurés sur la réaction de l’épouse qui les attend au bout du voyage. –. Mais oui, Monsieur, votre femme comprendra, je vous assure...-

30x30cm « Quand les Saints vont au Paradis« 

Désespéré, enjoué ou geignard, l’intempérant doit bien souvent être hissé jusqu’à son étage. Parvenu en haut, l’ange-gardien peut enfin toucher quelques sous, salaire de son labeur. Et, bien vite, il retourne à son comptoir. En attendant le prochain aviné.’‘ Lorant Deutsch (Métronome 2)

2 réflexions sur “Poivrots, l’ange-gardien veille sur vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s