La bastide de Hauterive

 »-. En sortant, Sébastien jette un coup d’œil vers les volets des premier et deuxième étages, tous fermés. Seules sont ouvertes les fenêtres, plus petites, du troisième étage occupé par les domestiques. Hauterive, qui a donné son nom à la propriété, est une superbe bâtisse du dix-huitième siècle, rectangulaire, sans fioritures, recouverte de tuiles patinées parmi lesquelles celles qui ont été changées récemment laissent des notes claires.

Cinq cents mètres carrés par niveau, habillés de lourds volets de bois vert foncé. Deux fontaines murales flanquent la grande porte d’entrée. Une gigantesque terrasse en gravier bordée de balustres et plantée de quatre immenses pins court tout le long de la façade. Un grand escalier conduit à une esplanade couverte de grandes dalles de pierre et à un bassin circulaire au milieu duquel un angelot de fonte laisse échapper, par ses bras levés, un ruissellement permanent. Au-delà s’étend ce que tout le monde appelle le parc, une prairie sauvage constellée de massifs de fleurs et percée en son centre d’une belle allée bordée de platanes, aboutissant à la lourde grille du portail. » Yann de l’Écotais (Le Vieux Port)

2 réflexions sur “La bastide de Hauterive

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s