Le masque de la peste s’invite au bal

 »-. Nicolas passa son après-midi à trouver de quoi s’habiller convenablement pour un bal masqué fin de siècle. Il finit par choisir un costume peu original de médecin vénitien du temps de la peste, qui ne lui revint pas très cher. Plusieurs fournisseurs débordés lui parlèrent de la fête du soir, tout Venise y était invité. Le ☀️ était à peine couché qu’il commença à se préparer. Lorsqu’il se regarda dans une glace, il s’étonna presque lui-même. Avec son habit noir et son grand masque pointu comme sur les tableaux vénitiens, il se fit un peu peur, mais se trouva assez bien.

80×120 cm « Virus printanier« , galerie Chaos

Il prit une gondole très tôt, et se laissa promener à travers Venise en attendant l’heure de la fête. La gondole glissait sans bruit, et le froissement de l’eau n’était interrompu que par les cris du gondolier au croisement des canaux. Derrière le ghetto, du côté de l’Abbazia et de la Madonna dell Oro où était enterré Le Tintoret, il traversa des quartiers pauvres où quelques enfants à moitié nus jouaient avec des boîtes vides et des morceaux de bois. La 🌃 s’avançait. Il donna ordre au gondolier de rejoindre le Grand Canal où se pressaient déjà d’innombrables gondoles pleines de Grands Turcs et de dogaresses et de se rendre au Palais où il était invité. » Jean d’Ormesson (Le vent du soir)

2 réflexions sur “Le masque de la peste s’invite au bal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s