Dis, Christine, pourquoi as-tu les idées que je n’ai pas ?

Je pourrais te répondre, sur un ton docte et pédant -. Parce que tu es mon élève à l’atelier de peinture du Jeudi !- . Ce qui serait faux, et intellectuellement indéfendable. Je ne suis ton professeur que parce que j’ai créé, il y a quelques années, cette structure artistique au sein d’une association déjà existante, et que, tant bien que mal, d’aléas en confinements, je persiste à l’animer. Ce fait ne me procure pas forcément plus d’idées que toi. J’ai certes un peu plus de technique et de vécu pictural, ce dont je te fais profiter… lorsque tu daignes m’écouter…

. Il faut donc chercher ailleurs ? Où trouve-tu tes idées ?-. Dans ma tête, qui n’est pas mieux faite que la tienne. Dans ma vie de tous les jours, qui n’est pas mieux remplie que la tienne. Peut-être dans ma curiosité intellectuelle, mon optimisme, ma motivation, mon imagination, qui ne sont certes pas hors du commun des mortels fait et sont donc tout à fait à ta portée. La réponse est simple, j’ose mettre mes idées en application, j’ose peindre tout événement qui me traverse l’esprit, tout paysage dont la poésie me touche, toute personne dont tel ou tel trait, physique ou moral, m’interpelle. Le tout sérieusement mais sans jamais me prendre au sérieux. J’ose sans me demander la permission, et surtout j’assume ce que j’ai osé !

60x60cm « Les deux vies de Messire Guilfred« , vendu, galerie Chemins de spiritualité -Mais où ai-je donc trouvé l’idée, tant de l’image que du petit livret en trois feuillets qui explique l’affaire ? En pays catalan, où réside une partie de ma famille. Il s’agit d’un fait semi-historique, semi romancé-

Mon conseil. -. Avoir des idées pour PEINDRE, c’est à la portée de n’importe quel débutant, en simplifiant le tracé, la perspective, la gamme chromatique. C’est déjà plus difficile pour un non-débutant, qui se montrera critique envers lui-même, et cherche la perfection, sans la trouver, ce serait si facile ! -. Ce qui est plus compliqué, c’est d’avoir un style, une originalité, une facture, une signature. Là encore, il faut transgresser, chercher, améliorer, comparer, oser. Et surtout, prendre du plaisir à oser avoir des idées!

4 réflexions sur “Dis, Christine, pourquoi as-tu les idées que je n’ai pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s