Les obsèques du chef viking

 »-. Dès que j’eus compris que la fin était proche, j’ordonnai qu’on prépare les obsèques. Je voulais des fêtes somptueuses. Pour mon père, chef incomparable, on n’utiliserait pas un drakkar ayant couru les mers, on lui en dédierai un. Le ⛵ serait construit avec grand soin sur le modèle de nos navires de guerre. On utiliserait le bois des plus beaux chênes pour les bordages, et pour le mât le pin le plus fuselé. On sculpterait l’ancre que mon père jetterait dans le champ des 🌟 lorsqu’il serait arrivé à destination. Tout devait être du plus extrême raffinement.

Près du mât, on édifierait une chambre funèbre jonchée de tapis, de coussins et de fourrures, tendue de soieries et de lainages précieux tissés avec des poils de 🐐 noires. Au milieu serait dressé le lit, aux montants ornés de têtes de dragons, avec, autour, son épée de brave, ses lancés, ses arcs et flèches, ses plus beaux boucliers, son casque d’apparat. Ses coffres déborderaient de vêtements somptueux et de bijoux, afin qu’il puisse au Walhalla faire son entrée d’immortel. » Marie-Josèphe Guers (La fiancée du Nord)

2 réflexions sur “Les obsèques du chef viking

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s