Gastronomiquement vôtre

 »-. Le matin, quand sa mère était partie au travail, il allait faire les courses, et, de retour à la 🏠, aidait son père à préparer les repas. Depuis qu’il pouvait marcher sans trop de difficultés, celui-ci s’était mis à cuisiner, et confectionnait à l’aide d’un 💷 de recettes françaises des plats raffinés et délicats dont Franz avait jusqu’alors ignoré l’existence.

30x40cm ‘‘La petite cuisine de Christine », galerie La meilleure façon d’habiter

Rien ne l’étonnait plus que de voir le vieil homme ceint d’un tablier de toile arpenter la minuscule cuisine, en grognant qu’il était impossible de faire un soufflé ou un navarin d’agneau si l’on n’avait pas de beurre, mais qu’on pouvait néanmoins essayer d’en donner une idée avec les moyens du bord. -. Les Français ont développé dans l’art culinaire une imagination extraordinaire. C’est un peuple sympathique, tu sais, un peuple de gourmets et d’alcooliques chez qui tout commence et tout finit autour d’une table et d’une bouteille. Même chez les pauvres, on mange mieux que partout ailleurs dans le monde-. Il évoquait alors un marchand de vin, canal Saint-Martin, où il allait déjeuner avant la guerre. -. On vous servait un soi-disant beuf bourguignon fait de bas morceaux, mais dont la sauce était un véritable chef-d’œuvre… Dieu sait ce qu’il y avait là-dedans, ça embaumait dans toute la rue, et l’on se bousculait sur le trottoir pour entrer à midi chez la mère Viard.’‘ Claire Bonnafé (Le guetteur immobile)

2 réflexions sur “Gastronomiquement vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s