Crayons en ✋

 »-. Il lui semblait qu’il apprenait à voir, ou plutôt, réapprenait. Car il avait eu jadis cette vue perçante, cette perspicacité en éveil et toujours sur sa faim. Mais où était-ce, et quand ? –C’était il y avait très longtemps, en Angleterre-, pensa-t-il un matin en retrouvant l’herbier qu’il avait fait à Langley Hill, au fond de la valise venue de la Fondation. Il feuilleta dans un étonnement profondes planches colorées, se demandant quel était l’auteur de ces dessins aux contours à la fois erratiques, stricts et précis, apparentés aux gravures rupestres qu’il avait appris à aimer. Il essaya de se souvenir de son âge quand il avait dessiné ces études. Sept ou huit ans, peut-être, pas davantage. Et eut alors l’impression que l’enfant qu’il avait été, perdu quelque part au fond du temps, se tournait vers lui, lui adressait un silencieux messages.

50x50cm « Fleurs d’ailleurs »

Le lendemain, il fit acheter par une infirmière du papier et des ✏️ et, installé à une petite table devant la fenêtre, se mit à dessiner des fragments de ce paysage inépuisable qui se déployait non seulement à l’extérieur, mais à l’intérieur de lui-même.’‘ Claire Bonnafé (Le guetteur immobile)

3 réflexions sur “Crayons en ✋

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s