Lorsque Christine voyage  »léger »…

… C’est que la valise ne contient pas la totalité de mon dressing, ce qui n’est pas bien grave. Et, surtout, que ne me suit pas, en vacances, l’annexe de mon atelier de peinture, à savoir ma boîte d’artiste et le panier en osier contenant un minimum de fournitures. Ce que mes proches nomment mon kit de survie

Bref, je viens de m’absenter, munie d’une trousse d’écolier contenant quelques bâtonnets de pastels, et un bloc de papier à dessin, par ailleurs mal choisis pour l’usage que j’en voulais faire. Je me suis donc, à mes moments de solitude, lancée dans une technique que je ne pratique pas habituellement, le pastel. Avec l’idée d’en découvrir les premiers rudiments avant la rentrée de septembre, une de mes élèves de l’Atelier du Jeudi m’ayant demandé fort gentiment de lui enseigner les rudiments de cette technique. A votre service, amis élèves, si vous acceptez de vous contenter de mes forts modestes débuts… Promis, juré, craché, je ferais mieux plus tard, bien plus tard !

30x40cm  » En pastel, de mon balcon catalan », galerie La meilleure façon d’habiter – ma toute première tentative, en prenant pour modèle mon environnement immédiat.. Bref, il y a a encore du travail !-

Mon conseil. -. J’ai, pour cette première approche, utilisé un bloc pour aquarelle, qui n’accroche pas suffisamment la matière. Quant à mon assortiment de pastels, il était incomplet quant à sa gamme chromatique, et d’une qualité médiocre. L’enseignement que j’en retire est de veiller à la cohérence des fournitures avant de me lancer dans un nouveau medium. -. Chaque erreur comportant sa part d’encouragement, je suis convaincue qu’avec un peu de pratique, et surtout beaucoup de motivation, l’art du pastel n’est pas inaccessible. Il me faudra, ou faudrait, toutefois beaucoup y travailler, et pas seulement lorsque je prends quelques vacances bien méritées… –.Je n’utilise pas, ou si peu, les tutos, préférant l’imagination et les tâtonnements, tant mieux, ma connexion Internet en vacances étant des plus aléatoires. – J’eus pu, sans me ridiculiser, répondre négativement à mon élève en demande d’une nouvelle technique. Au contraire, j’ai considéré, avec optimisme, que ce challenge pourrait être porteur d’un nouvel élan créatif, pour elle certes… Mais aussi pour moi.

3 réflexions sur “Lorsque Christine voyage  »léger »…

  1. Bravo pour ce début. J’ai tenté les pastels gras, je n’ai pas aimé du tout ! J’ai tenté les pastels secs, un peu entre le fusain et,les.crayons de couleur … mais pas convaincue. Pourtant, j’aime les dessins au pastel ! Je re tenterai sans doute l’expérience … un jour !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s