Promenade sur la jetée

 »-. Ah, bonjour, avez-vous bien dormi ? -. Tellement que je ne m’en souviens pas. Je vais découvrir Ostende. . Comme je vous envie, bonne journée, Monsieur-. Je déambulai plusieurs heures dans Ostende, ne m’enfonçant guère au-delà de vingt minutes à l’intérieur des rues, revenant toujours vers la promenade ou sur la digue, telle une mouette appelée par l’air du large.

30x40cm « Pastel de voiles« , pastels secs, galerie Laissez-moi vous conter la mer

La mer du Nord avait des couleurs d’huîtres, du vert-brun des 🌊 au blanc nacré de l’écume. Ces teintes altérées aux nuances précieuses, alambiquées, me reposaient de mes éclatants souvenirs de Méditerranée, bleu pur et sable jaune, d’un chromatisme vif aussi primaire qu’un dessin d’enfant. À cause de ces tons assourdis qui évoquaient les délices iodés qu’on éprouve en dégustant des fruits et de mer dans les brasseries, cette mer-là se présentait aussi comme plus salée. Même si je n’étais jamais venu à Ostende, j’y retrouvai des souvenirs et je laissai des sensations d’enfance bercer mon esprit. Je m’achetai des crevettes que je mangeai debout en les trempant dans une barquette de mayonnaise, puis continuai mes déambulations. De retour à la villa Circé, vers dix-huit heures, j’étais ivre de vent, de ☀️, des rêveries plein le 💀. » Éric-Emmanuel Schmitt (La Rêveuse d’Ostende)

4 réflexions sur “Promenade sur la jetée

  1. Ping : Promenade sur la jetée — L’atelier peinture de Christine – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s