L’hiver des pauvres

 »-. L’hiver, on dit que c’est la bonne saison pour les riches. Mais pour les pauvres, il n’en va pas de même. D’ailleurs, il n’y a pas de bonne saison pour eux. Ceux qui ont besoin de gagner leur vie sont encore plus malheureux lorsque le travail de la terre manque. Ainsi sont dans les campagnes les pauvres mercenaires, il leur faut chômer lorsqu’il pleut ou neige, et jeûner aussi souvent.

60x80cm Diptyque « Chaos d’hiver »

Outre ça, l’hiver, c’est le temps où il ferait bon d’être bien habillé de bonne bure épaisse pour se préserver du froid. Mais les pauvres gens sont obligés de passer les mois de gel avec les habits d’été. Nous autres, dans cette 🏠 où l’eau et la neige tombaient par le trou de la tuilée, où le vent s’engouffrant aussi, nous n’étions pas trop bien, comme on peut le croire. Surtout que nos habits, toujours les mêmes, usés, percés, n’étaient guère chauds. Aussi, quand vint le printemps, que les noisetiers sauvages fleurirent leurs chatons et que les buissons commencèrent à faire leurs petites pousses, il nous sembla renaître avec le ☀️. Mais ce n’était pas le tout, il fallait manger. Et, pour manger, gagner des sous. » Eugène LeRoy (Jacquou le Croquant)

2 réflexions sur “L’hiver des pauvres

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s