Je, soussignée Jennifer Jaffe, déclare…

 »-. Finalement, je pris une décision conforme à mon caractère. Je cédai à lâcheté. Je laissai mon bébé me glisser entre les doigts et sortir de mon existence. Dieu me pardonne ! Je démontrai par mon attitude que ma mère avait raison.

Il était interdit de signer le document d’abandon à Stella Maria, parce que l’institution jouait le rôle d’intermédiaire dans l’adoption, et que les pensionnaires auraient pu prétendre ensuite qu’on leur avait forcé la ✋. On me présenta à Mr Stanley, de l’agence d’adoption du Sacré- Coeur. C’est lui qui allait se charger de confier mon bébé à un couple de gentils catholiques. -. Quelqu’un vous a-t-il contrainte à prendre cette décision ?-. Je ne me souviens pas des autres questions qu’il me posa, ni du moment où je signai le document. Je me rappelle simplement que le mot abandonner flotta devant mes yeux. –. Je, soussignée Jennifer Jaffe, déclare par la présente abandonner mon bébé…-. J’avais renoncé à ma petite fille. Je l’avais laissée partir, Dieu me pardonne, je l’avais abandonnée. » Elaine Kagan ( Un sentiment d’absence)

3 réflexions sur “Je, soussignée Jennifer Jaffe, déclare…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s