Le temps que je t’offre a-t-il un prix ?

Venue de la société anglo-saxonne, l’affirmation  » Time is money » fait son bonhomme de chemin dans nos vies et nos comportements. A tant calculer le prix des choses au taux horaire de rémunération plus bénéfice, car il est normal que tout un chacun gagne sa vie avec son labeur, on oublie que, justement, certaines choses n’ont pas de prix. Le tableau que je te vends, outre les quelques euros de fournitures qu’il m’aura coûté en amont, aura mobilisé en aval mon imagination, ma créativité, ma détermination, mes doutes et mes solutions techniques, tout cela, c’est 🎁 ! A fortiori, le tableau que je n’ai pas vendu et ne vendrai probablement pas car il ne possède pas en lui-même une force de séduction suffisante, lui aussi, c’est 🎁 ! Et le tableau que je t’offre, c’est super 🎁 !

Car, ce que je t’offre, c’est le temps dont je dispose pour travailler en mon atelier. Curieusement, certains toiles, très vite réalisées, trouvent preneur illico presto. Celles sur lesquelles j’ai pâli, voire peiné, pendant de longs moments de doute, sont chez moi en exposition qui s’annonce permanente. J’ai regroupé une partie de ces vilains petits canards sur un pan de mur de mon salon, où ils agrémentent par leur présence colorée un coin-télévision que, sinon, je ne fréquenterais guère…

Mon coin « grands tableaux » – Ce sont mes préférés, ils m’ont couté beaucoup de temps, ce sont des invendus car ils sont invendables, tant mieux !-

Mon conseil. – Forte de cette réflexion philosophique, j’ai installé sur mon chevalet une énième toile à interpréter. Temps court, temps moyen, temps long, à savoir de 2 heures grosso modo à … je ne sais quand, car quand on aime on ne compte pas n’est-ce pas ?

4 réflexions sur “Le temps que je t’offre a-t-il un prix ?

  1. « Être artiste, c’est ne pas compter, c’est croître comme l’arbre qui ne presse pas sa sève, qui résiste confiant au grand vent du printemps, sans craindre que l’été puisse ne pas venir. L’été vient mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux. »

    Rainer Maria Rilke

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s