Messire revient de guerre

 »-. Il me plaît grandement, Madame, de vous retrouver plus belle encore qu’à mon départ. -. Puisque vous me trouvez belle et que j’ai le bonheur de vous plaire encore, pourquoi rester toujours éloigné, alors qu’il serait si doux de vous garder auprès de moi ? L’abandon, la vie esseulée des épouses des croisés était pénitence sainte due au recouvrement des saints lieux ! Mais la guerre, toujours la guerre !… En vérité, est-ce bien la passion des armes qui vous retient presque toujours loin de moi ?

N’est-ce-pas plutôt celle des belles dames de France ? Est-ce bien m’aimer, mon époux, que de m’imposer la présence et la vue de vos deux bâtards, Guillaume et Pierre ? Mon amour à moi n’est-il pas infiniment plus grand et plus méritoire, qui me porte à faire bonne figure et bonne chère à ces fruits de vos galanteries ? A vous attendre interminablement, filant ma quenouille comme jadis Pénélope, brodant, solitaire, quelque tapisserie tandis que vous écoutez d’une gentille oreille le chant des sirènes, ne savez-vous donc pas que je m’étiole comme fleur fanée ? ». Myriam et Gaston de Béarn (Le 🦁 des Pyrénées)

2 réflexions sur “Messire revient de guerre

Répondre à ugetse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s