Qui veut épouser mon fils ?

 »-. Ah, l’odieuse période qui suivit ! Deux, trois fois la semaine, la même scène se répétait dans des décors d’autant plus interchangeables qu’à cette époque l’ameublement bourgeois restait à l’intérieur de limites étroites. Et que, de plus, à force d’entendre les mêmes phrases, sur les mêmes sujets, les meubles finissent par perdre leur style propre pour refléter la personnalité de leurs propriétaires. Par malheur, les jeunes filles auxquelles on me présentait participaient du même mimétisme. Quelles que fussent leur taille, leur 👗 ou leur chevelure, elles m’apparaissaient comme autant de jumelles échappées d’une unique et inépuisable famille.

Tous les prétextes de réunion étaient bons et le protocole invariable. L’assistance échangeait quelques banalités de bonne compagnie. Puis, par une transition plus ou moins voyante, les parents feignaient de s’aviser que Françoise, ou Lucile, ou Yvonne suivant le cas, m’avait rencontré jadis, à l’occasion d’un 💒, d’une kermesse, d’un thé, de vacances, ou que sais-je encore ? Nous étions bien jeunes alors. Mais Françoise, ou Lucile, ou Yvonne, n’avait pas oublié que je lui avais tiré les nattes, et même, n’était-ce pas moi qui, le jour fameux où, avait fait, ou dit… Mais si, c’était moi ! Et de s’exclamer sur l’aspect touchant de ces retrouvailles. Puis quelqu’un proposait. -. Eh bien, jeunes gens, nous vous laissons refaire connaissance !-‘Paul Guimard (Rue du Havre)

5 réflexions sur “Qui veut épouser mon fils ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s