Révolution

 »-. Jusqu’à l’année dernière, j’étais au service du prince et de la princesse Belgorodsky. Je les ai en grande estime. Étant socialiste déclaré, j’ai vécu jusqu’à la révolution sous la surveillance de la police. Je dois à la princesse d’avoir pu échapper à plusieurs reprises aux tracasseries des autorités locales qui n’attendaient qu’un prétexte pour me jeter en prison. Le prince, qui ne partageait pas mes opinions, m’a toujours traité avec considération. En juin dernier, il a baptisé mon petit-fils.

La 🌃 du 14 août, la population toute entière était ivre morte. Après un simulacre de jugement honteux pour la cause que nous représentons, le prince et la princesse furent à nouveau enfermés. La foule ivre s’est mise à bombarder la porte du logement avec les bouteilles de vin volées dans la cave du manoir… Je suis intervenu personnellement. Des camarades m’ont reproché de trahir la révolution. –. Est-ce possible que ce soit là la révolution dont j‘ai tant rêvé ? Vous n’êtes que des animaux imbibés d’alcool-. Néanmoins, la foule cessa de bombarder la 🏠. Mais il était clair pour moi que le prince et la princesse étaient en danger. Cependant, ils conservaient encore parmi la population des défenseurs, notamment deux paysans, un palefrenier et un jardinier. A quatre heures du matin, nous avons frappé à la porte… » Anne Wiazemsky (Une poignée de gens)

2 réflexions sur “Révolution

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s