La leçon de géographie

 »-. Les histoires que Mrs. Swindon racontait à propos des épingles et des chapeaux qu’elle avait portés autrefois étaient si variées, si intéressantes, que vous auriez pu rester là jusqu’au soir, à la regarder, à l’écouter, respirant la tiède odeur de ☀️ et de foin qui venait de ces plantes qu’elle cueillait en forêt et qui séchaient la tête en bas, attachées au plafond.

Mais, en cet automne, la leçon avait souvent lieu dehors quand il faisait beau. Mrs Swindon s’asseyait dans un fauteuil d’osier, tout au bord de ce paysage de feuilles et d’🌲 qui cernait la colline, telle une mer toujours changeante. L’ombre des ormes bougeait doucement sur ses vieilles ✋ actives, industrieuses, qui voltigeaient dans l’air, vers la plaine blanchie de lumière, où de petites routes s’éloignaient tranquillement vers l’horizon. Elles ne menaient sans doute nulle part, pensiez-vous, parce que personne n’y passait et que de gros 🐦 noirs s’y posaient en plein jour. De cette carte de géographie grandeur nature qui s’étalait sous vos yeux, Mrs Swindon savait le nom de tous les villages, de tous les ponts, de toutes les rivières, de toutes les fermes isolées, et, comme à propos de ses chapeaux, était en mesure d’en dire l’histoire dans tous ses détails. » Claire Bonnafé (Le guetteur immobile)

40x50cm « Paysages anglais« , galerie Les Clins d’oeil de Dame Nature

2 réflexions sur “La leçon de géographie

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s