Gare Saint-Lazare

 »-. En quittant la gare Saint-Lazare, Catherine se heurta à la foule piétinante de la rue du Havre. Il avait donc fallu la mort d’un vieillard pour renverser le cours des hasards. Soixante années d’une vie sans objet trouvèrent en un instant leur justification, l’abolissement de onze minutes. Pour la première fois, le vieil homme se trouva entouré de tous les pantins de son théâtre d’ombres, la grosse dame de huit heures quarante-deux, revenue sur ses pas avec gourmandise, la brunette et son blouson de cuir de huit heures quarante-trois, l’agent de police de huit heures quarante-six, la femme enceinte de huit heures quarante-neuf, l’ecclésiastique de huit heures cinquante-trois…

50x70cm « Quai de gare« , galerie La meilleure façon d’habiter

Un brassage de la foule porta Catherine près de François. Ils se trouvèrent serrés l’un contre l’autre. -. Qu’est-ce qui s’est passé ?-demanda Catherine. La pluie tombait drue à présent et tous les spectateurs semblaient verser des larmes. Peut-être y avait-il un peu plus de pluie qu’ailleurs sur le visage de François. En arrivant au carrefour Haussmann, ils n’amorcèrent pas le mouvement qui les eût séparés, François à gauche, Catherine à droite. Ils continuèrent à marcher vers la Madeleine, chacun croyant suivre l’autre. Une nouvelle histoire commençait, dont les acteurs ignoreraient toujours les racines profondes. » Paul Guimard (Rue du Havre)

3 réflexions sur “Gare Saint-Lazare

  1. Ping : Gare Saint-Lazare – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s