Mon regard sur le nomadisme

 »-. Nomade vient d’un très vieux mot grec, qui a d’abord voulu dire partage, puis a donné des mots signifiant loi, puis ordre. Plus loin encore des mots voulant dire monnaie. Etrange voisinage…Que traduit-il ? Que le nomade ne survit que s’il partage les pâturages pour les troupeaux, que s’il s’organise de façon juste. Qu’il n’est pas de nomade sans Loi. Que le premier objet nomade, l’essentiel, est justement la Loi elle-même, qui permet aux hommes de gérer la violence et de vivre en paix. Que la parole reçue par l’homme du désert sous forme de pierres et transportée dans un tabernacle reste le plus précieux objet nomade de l’Histoire humaine. Car c’est la Loi qui protège la Vie. Que l’argent est devenu un objet nomade, sacré. Que l’
Objet nomade à protéger avant tout est la Terre elle-même, où niche la vie.’Jacques Attali (Lignes d’horizon)

Cet extrait me plaît, car il est subtil et imagé. Qui dit image dit imagination… Qui dit imagination dit extrapolation. Je le dis, et le redis à mes élèves, PEINDRE ce n’est pas forcément voir, c’est surtout regarder… Et quand on regarde, on voit au-delà d’un simple paysage ou de la beauté d’une fleur. On imagine, on devine, on anticipe, parfois on se trompe. Le regard est nomade…

50x70cm « Le livre de la Jungle » -. Le parfait exemple du tableau nomade que l’on peint avant tout pour soi. Il ne plaît pas ? Tant pis, tant mieux-

Mon conseil. –. Ne pas se figer dans des dogmes, des concepts, des carcans. Garder l’oeil ouvert sur les grands espaces. Être nomade, ce n’est pas seulement circuler en camping car. Pratiquer le nomadisme, en peinture, ce n’est pas seulement exalter les paysages et les personnages des contrées lointaines, c’est entrer dans un état d’esprit, prendre des risques. Accepter que le tableau que l’on vient de PEINDRE, à l’instinct, à l’inspiration, au voyage intérieur, ne trouve pas son public. Et encore moins son acheteur. Tant pis, l’artiste nomade dans sa tête et dans sa ✋ peint d’abord pour lui.

4 réflexions sur “Mon regard sur le nomadisme

  1. je voudrais bien que ce soit aussi simple. mais… la loi est écriture et pouvoir, elle immobilise plus qu’elle libère. La liberté n’est jamais dans l’acceptation de la loi de l’autre. Elle impose à l’autre la sienne. Que le motif soit le bien-être ne serait-il pas une façon de faire passer la pilule?
    L’argent nomade, effectivement, dans cette fluidité de tous les profit, dans sa mobilité que rien ne contrarie vraiment.
    Le trouve Attali assez… C’est fin oui. Mais bon…
    le nomadisme n’a jamais été accepté. Il est une prise de pouvoir, il est le refus de sa propre mort. Bouger ou s’adapter ou disparaître. le plus dansgereux est celui qui bouge.
    Il empoisonne les puits… de ceuyx qui restent.

    Vous en pensez quoi, au fond de vous même ?

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mon regard sur le nomadisme – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s