C’est l’histoire d’un ⛵ qui revenait d’Orient

 »-. Le père d’ Émeline Le Coz était devenu aveugle. Si le temps le permettait, il aimait passer quelques heures assis devant la porte de sa 🏠 du quai de la Fosse, à Nantes. Ce jour-là, le 1er octobre 1700, Léon Lajaille avait demandé à son valet de l’installer dehors sur son fauteuil. Bien calé sur son siège, Léon Lajaille savait tout ce qui se passait quai de la Fosse. A l’odeur sucrée de la vanille, plus âcre du tabac, un peu amère du cacao, il savait qu’un ⛵ arrivait des Îles, et la senteur résineuse des pins lui racontait un voyage vers le Grand Nord. A ces odeurs se mêlait un autre parfum, celui des petits vins blancs du pays nantais qui donnent soif rien que d’y penser. » Bernard Simiot (Ces messieurs de Saint-Malo)

Mon ⛵ ne peut que revenir d’Orient, chargé de cannelle, de bois exotique, de thé en vrac et de sacs de café. Paré de ses voiles, fendant l’eau pour rejoindre Nantes, patrie des armateurs. C’est ainsi que je vois le navire qui approche du quai de la Fosse, dans les embruns et les senteurs iodées. C’était aussi l’occasion de renouer avec un grand format, sachant que ce style d’interprétation nécessite ampleur et grands espaces. J’ai peint la mer, le ciel et la coque du ⛵ au couteau, mais il manquait un petit quelque chose. Un peu de peps, d’originalité. Comment lui donner un air d’exotisme qui le singulariserait des autres bâtiments rentrant au port d’attache ?

50x70cm « Le bateau qui revenait d’Orient« , acrylique au couteau et incrustations de dentelles, galerie Laissez-moi vous conter la mer

Mon conseil. -. Une marine, c’est toujours compliqué à PEINDRE. Entre ciel et mer, il y a le, ou les bateaux. Il est si facile de sombrer dans le joli paysage, le convenu, l’académisme. Le sujet et la composition poussent au classicisme, voire à la facilité. -. J’ai opté, au contraire, pour davantage d’originalité, en dotant le ⛵ d’une série de voiles en dentelles, toutes différentes. Et, selon ma formule préférée, je me suis bien amusée…

3 réflexions sur “C’est l’histoire d’un ⛵ qui revenait d’Orient

  1. Ping : C’est l’histoire d’un ⛵ qui revenait d’Orient – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s