Les mondes inconnus

 »-. Les sculptures du tympan de l’église étaient tout aussi belles mais moins inquiétantes. Je reconnus à leurs costumes les Juifs, les Cappadociens, les Arabes, les Indiens, les Phrygiens, les Byzantins, les Arméniens, les Scythes, les Romains. Mais, au milieu d’eux, dans trente médaillons qui faisaient un cercle au-dessus de l’arc des douze anneaux, se trouvaient les habitants des mondes inconnus, dont nous parle à peine le Physiologue et les récits incertains des voyageurs.

J’ignorais l’existence de beaucoup d’entre eux. J’en reconnus d’autres, par exemple les Brutiens avec six doigts à chaque ✋. Les Fauniens qui naissent des vers qui se forment entre l’écorce et l’aubier des 🌲. Les Sirènes avec leurs queues écailleuses, qui séduisent les marins. Les Ethiopiens au corps tout noir, qui se défendent des 🔥 du ☀️ en creusant des cavernes souterraines. Les Centautes, hommes jusqu’au nombril et ânes en dessous. Les Cyclopes avec un oeil unique de la largeur d’un écu. Scylla avec sa tête et sa poitrine de fille, son ventre de 🐺 et sa queue de 🐬. Les hommes venus de l’Inde qui vivent dans les marais. Les Cynocéphales qui ne peuvent dire un mot sans s’interrompre et aboyer. » Umberto Eco (Le nom de la rose)

3 réflexions sur “Les mondes inconnus

  1. Ping : Les mondes inconnus – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s