Sauter à pieds joints dans le monde imaginaire de…

De Narnia, bien sûr. Vous connaissez sûrement, amis lecteurs, ce gros 💷 de Clive Staple Lewis, écrivain lettré né à Belfast en 1898. Soit 869 pages, tout de même, sur l’édition en ma possession, écrites en petits caractères. Ce gros pavé, je l’ai trouvé dans une boîte à 💷, il m’a rappelé des souvenirs cinématographiques, et je m’y suis plongée.

On ne présente pas Le Monde de Narnia, curieusement contemporain au grand succès, également cinématographique de Tolkien, Le Seigneur des anneaux, qui m’a lui aussi précédemment inspirée. Bon bref, me voilà plongée, à la fois par le biais de la littérature et celui de la peinture, dans une saga fantastique peuplée, entre autres hôtes rôdant dans les bois enneigés, d’un faune, d’une sorcière très méchante, d’une reine malfaisante ou d’un 🦁 magnifique. Je vous passe les détails, nul doute que quelques-uns se retrouveront sur l’une ou l’autre de mes toiles, enjolivés par mes propres rêveries.

Mon conseil. -. Il s’agit là d’une œuvre littéraire de longue haleine, qui ne se dévoilera pas lors d’une seule 🌃 d’insomnie… Je n’en suis qu’à la page 212, mais ma motivation est forte pour poursuivre dans un monde de contes de fées qui titille déjà ma créativité. -. A alterner, bien entendu, avec la lecture d’autres ouvrages, et l’exécution d’autres tableaux sur d’autres thèmes, pour ne pas en avoir une indigestion malvenue…

3 réflexions sur “Sauter à pieds joints dans le monde imaginaire de…

Répondre à Roger Calmé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s