Le joli mois de mai

 »-. À ne se fier qu’aux apparences, les fêtes du mai 1147 se déroulèrent comme de coutume. L’or du ☀️ brillait sur l’azur du ciel. L’air était doux et les forêts parées de leur jeune verdure. Tout au long des voies charretières, les paysannes ornaient de guirlandes de fleurs et de feuillage les fontaines et les lavoirs, les bornes et les croix de pierre. Les bourgeois et les artisans avaient planté le Mai, l’🌲 du renouveau. Ils avaient aussi dressé des loges de branchages en l’honneur de Marie, la Vierge mère. -. Un Mai comme celui-là, on n’en a pas vu depuis longtemps et on n’en reverra pas de sitôt !-, disaient les vieux, qui ne savaient pas à quel point c’était vrai et combien l’avenir serait sombre.

Déjà, derrière les remparts des 🏰 et des citadelles, le cliquetis des armes, le souffle des forges, les hennissements nerveux des destriers étouffaient les cris et les chants joyeux du mai. Pleins d’ardeur, les chevaliers et barons se mettaient en route, fanions, bannières et gonfanons au vent. Des groupes se formaient, de plus en plus nombreux, unis par un même enthousiasme. Toutes les différences de caste, de rang, de dialecte se confondaient en un même élan irrésistible. En ce gai printemps, les Francs partaient reconquérir la Terre sainte. » Viviane Moore (Jaune sable)

Une réflexion sur “Le joli mois de mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s