Le ⛵ du Prince Caspian

 »-. Deux écoutilles longues et larges, en avant et en arrière du mât, étaient découpées dans le plancher du pont et toutes deux ouvertes, comme toujours par beau temps, pour laisser l’air et la lumière entrer dans le ventre du ⛵. Caspian les fit descendre par une échelle dans l’écoutille arrière. Là, ils se trouvèrent dans un endroit que traversaient de part en part des bancs pour les rameurs , et où la lumière qui pénétrait par les trous des rames dansait au plafond.

Bien sûr, le ⛵ de Caspian n’avait rien de cette horrible chose qu’est une galère mue par des esclaves. Sur les côtés, on avait laissé un espace libre sous les bancs, mais au centre, sur toute la longueur, une sorte de fosse descendait jusqu’à la quille elle-même. Et on l’avait remplie de toutes sortes de choses, des sacs de farine, des tonneaux d’eau et de🍺, des barils de viande de 🐷, des bocaux de 🍯, des outres de vin, des pommes, des noix, des fromages, des biscuits, des navets, des flèches de lard. Du plafond, c’est-à-dire du dessous du pont, pendaient des jambons et des guirlandes d’oignons. Et aussi, dans leurs hamacs, les hommes qui n’étaient pas de quart. » Clive Staple Lewis (Le monde de Narnia)

2 réflexions sur “Le ⛵ du Prince Caspian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s