Le Peuple des Brumes

 »-. Le Peuple des Brumes est une tribu mystérieuse. D’abord, vous devez comprendre que les choses ont bien changé en quelques années. Aujourd’hui, nous sommes installés ici, dans cet îlot de civilisation, avec notre fourneau à gaz et notre générateur électrique. Mais autrefois nous n’aurions pas survécu plus de quelques minutes, perdus dans cette jungle. La région était infestée d’Indiens féroces. Les chasseurs de tête et les cannibales étaient monnaie courante. Tous ceux qui s’aventuraient ici, qu’il s’agisse de missionnaires prêchant la bonne parole ou de trappeurs, étaient considérés comme des intrus et se faisaient systématiquement tuer. Ces peuplades n’ont été pacifiées que tout récemment. -. Sauf les Chulos !– . Exact. Ils ont préféré se retirer au ❤️ de la forêt. Les autres Indiens évitent le secteur qui s’étend au-delà des Grandes Chutes. Ils disent que les gens qui pénètrent dans le territoire des Chulos n’en reviennent jamais. -. Et la légende ?. Ils ont la faculté de se rendre invisibles. Ils sont capables de voler, et traverser les obstacles solides. Ils tiennent plus du 👻 de l’esprit que de l’être humain. Les armes ordinaires sont impuissantes contre eux.’Clive Cussler (L’or bleu)

À chacun son peuple des Brumes. Pour moi, ce ne sont pas forcément des Indiens coupeurs de tête, mais plutôt un petit groupe d’individus mystérieux et plutôt androgynes, qui font je ne sais quoi et vont on ne sait où. -. Dis, Christine, ton peuple est-il belliqueux ?. Qui peut savoir, à moins d’avoir envie de s’en approcher, dans la brume, pour poser des questions indiscrètes.-

60x60cm « Le Peuple des Brumes« , acrylique au couteau, galerie Chemins de spiritualité

Mon conseil. -. J’ai traité le sujet en toile semi-abstraite, pour ne pas me focaliser sur les détails, l’intérêt résidant plutôt dans l’âme des gens, leur aura, leur spiritualité. -. Opter pour une dimension suffisante, le thème nécessite de l’ampleur, et un bon coup de poignet pour le traiter au 🔪 de peintre. Vous l’aurez compris, mieux vaut suggérer qu’affirmer… -. Dis, Christine, PEINDRE le mystère, la brume, la spiritualité à grand renfort d’orange, de jaune et de violet, est-ce bien raisonnable ? -. C’est selon tes humeurs, ton bon vouloir, ton ressenti. On peint selon ses envies, puis on assume. Toutefois, si les teintes vives te déconcertent, je te suggère de t’en tenir à une gamme de tons froids, tels le vert, le bleu… et le violet.

2 réflexions sur “Le Peuple des Brumes

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s