Mémère Léonie

 »-. Il se pencha et déposa sur la terre un petit bouquet. La tête penchée, il laissait ses souvenirs l’envahir, le submerger, des souvenirs qui, tous, lui montraient sa grand-mère. Mémère Léonie, le jour de la Chandeleur, lorsqu’elle confectionnait ces crêpes délicieuses qu’il mangeait ensuite avec gourmandise, fourrées de cassonade... Mémère Léonie, le dimanche de Pâques, lorsque, en souriant, elle le regardait chercher dans le jardin les oeufs déposés par les cloches… Mémère Léonie, le matin de Noël, et son visage baigné de tendresse tandis qu’elle l’observait, encore ensommeillé, se pencher sur ses sabots placés devant la cheminée. Et y découvrir avec émerveillement une 🍊 et un Jésus en sucre… Mémère Léonie, le jour de l’an, lorsqu’il l’embrassait très fort en lui souhaitant Bonne année ! Bonne santé !

Mémère Léonie, toujours présente, toujours aimante, jour après jour, année après année. En un éclair de lucidité, il se rendit compte que ces images, que lui rendait fidèlement sa mémoire, montraient toutes la Mémère Léonie de son enfance, au visage illuminé de tendresse et de douceur, et non pas celles d’après la guerre, désespérée d’avoir perdu son fils unique. Il fit un grand signe de croix, comme elle le lui avait appris. Et il comprit qu’il devait se souvenir d’elle comme il venait de la revoir, dans des images de paix et de bonheur. Apaisé, il sortit du cimetière à pas lents. » Marie-Paul Armand (Le dernier message)

2 réflexions sur “Mémère Léonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s