Le cobaye numéro 14

 »-. Vous êtes l’essayeur 14 ?-. J’ai vu ce numéro sur la porte de ma chambre. -. Ce sera le vôtre désormais. Asseyez-vous, voyons, j’ai là votre dossier, âge 25 ans, tares, néant-. Albert crut préférable de baisser modestement les yeux. -. Caractère ordinaire, réaction Z, c’est-à-dire ordinaire, culture ordinaire, complexes sexuels ordinaires. Parfait, parfait, vous êtes tout à fait l’homme qu’il me faut. -. Je suis très flatté-.

Je vais vous injecter aujourd’hui le sérum de la confiance illimitée, avec un soupçon d’orgueil et un imperceptible ☁️ de mysticisme. C’est un mélange nuancé, très délicat, que je compose pour la première fois, à la demande d’un homme politique. La piqûre faite, vous vous reposerez pendant dix jours. Après quoi, je vous convoquerai pour l’essai d’un mélange rêveur. Ensuite...-. Ainsi, je changerai de caractère tous les dix jours, mais c’est atroce !-. Ne croyez pas cela. Tous vos collègues vous diront qu’on ne souffre guère de ces transformations. –. Et comme ça pendant deux ans ?-. Plus même, si vous le désirez. Et vous le désirez certainement-. » Henri Troyat (Les ailes du 😈)

2 réflexions sur “Le cobaye numéro 14

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s