La femme avec les yeux revolver

 »-. Je tentai de saisir le canon mais manquai mon coup, elle avait reculé. La culasse d’une longueur interminable se releva vers moi. J’avais oublié à quel point Myra était belle, son congé sabbatique d’un an en France avec près de quarante-huit millions de dollars ne lui avait pas fait de mal. Elle avait de longs cheveux blonds, de ces chevelures qu’on voit dans les magazines, et une peau parfaitement bronzée qui avait certainement été caressée par le ☀️ de la Côte d’ Azur.

Elle portait un pull à col boule en mohair rose qui lui arrivait tout juste en haut des cuisses, et rien d’autre. Elle était grande et mince, et elle avait des ✋ puissantes et adroites. Le diamant tapageur que lui avait offert Omar avant de l’épouser était toujours à sa ✋ gauche, qui me tenait en joue au bout de son arme. Au-dessus du viseur se trouvait un œil d’un bleu très clair, et, tandis que mes poumons se tétanisaient, le canon s’abaissa légèrement, et les lèvres, d’un rose assorti au pull-over, dessinèrent un sourire aussi lent que la progression d’un glacier. J’écoutais Edith Piaf chanter Mon Légionnaire, et me dis qu’après tout ce n’était pas la pire façon de s’en aller. » Graig Johnson (Un vieux truc indien)

2 réflexions sur “La femme avec les yeux revolver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s