Le vélocipède

 »-. C’était un tandem vert pistache à fines baguettes d’argent. Ses guidons jumeaux s’inscrivaient suivant un dessin élégant et solide. Ses quatre pédales délicatement ajourées et garnies de caoutchouc gris perle étaient tendres à l’effort des jambes. Ses deux selles de cuir fauve, creusées à la forme d’un arrière-train de faible gabarit, tendaient vers le sol leur nez dur et crochu de rapace. Et, au moindre mouvement, tout un fourmillement d’étincelles virait au ☀️ dans les rayons des roues. L’ensemble était précis, brillant et moderne comme un appareil chirurgical de prix.

70x50cm ‘‘Le vélocipède à fleurs », galerie Chemins de spiritualité

Monsieur et Madame Poulcide ne disaient pas le tandem, mais la machine. -. Prendrons-nous la machine aujourd’hui ?-. As-tu repassé nos costumes pour sortir en machine ?-. Car, est-il besoin de l’ajouter, lorsqu’il sortait en machine, le ménage Poulcide s’affublait d’une tenue spéciale, pareille pour les deux conjoints. Le même gilet émeraude enserrait les formes véhémentes de Madame et la charpente étriquée de son mari. Le même bonnet de tricot à pompon coiffait le 💀 oblong du chef et le chignon pommé de son épouse. Les mêmes culottes à fermeture Éclair gainaient la cuisse mâle et la cuisse femelle.’‘ Henri Troyat (Les ailes du 😈)

2 réflexions sur “Le vélocipède

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s