Iskoutanou, le démon du ðŸ”¥

 »-. Dans ces parties basses, la chaleur était suffocante. L’ 🐻 Nouia laissait pendre sa 👅 et le 🐕  Miki haletait le long d’un ruisseau noir et indolent, semblable à un gros fossé plein d’une eau aussi morte que la lumière du jour même. Le ciel s’empourprait d’une lueur sinistre, mais le ☀️ restait invisible. Ses rayons essayaient en vain de percer le brouillard qui s’épaississait sur terre. Miki et Nouia ne furent pas pris dans ce ☁️ d’obscurité croissante, parce qu’ils se trouvaient dans une poche, c’est-à-dire une étendue de terrain accidenté en contrebas des environs.

À huit ou dix kilomètres plus loin, ils auraient pu entendre le tonnerre des sabots fourbus et les heurts de corps pesants fuyant éperdument devant la terrible menace de l’incendie. Leur monde était sous la griffe d’Iskoutaou, le démon du 🔥. Un drap mortuaire, sombre comme la 🌃, l’enveloppait au sud, à l’est et à l’ouest. Et, de l’autre côté du marécage qu’ils venaient de traverser, Miki et Nouia purent apercevoir les premières volutes des flammes livides. De cette même direction leur parvenait un vent ardent accompagné d’un grondement sourd et monotone qui ressemblait à la plainte d’une lointaine cataracte. Ils attendaient et observaient, essayant de s’orienter, l’esprit momentanément en dérive dans la gigantesque opération par laquelle l’instinct se transforme en raisonnement et intelligence. » James-Oliver Curwood (Nomades du Nord)

7 réflexions sur “Iskoutanou, le démon du ðŸ”¥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s