La revenante

 »-. Chaque 🌃, vers le milieu de la 🌃, dans son sommeil, elle souffre de vertiges, de migraine, d’étouffements insupportables. Un soir, n’y tenant plus, elle décide de ne pas se coucher et de s’installer dans un bon fauteuil, avec un bon plaid sur les genoux, une bonne tasse de thé, un bon roman, jusqu’à l’heure critique où les malaises commencent. Plus la 🌃 avance, plus elle se sent mal. A tel point qu’elle ne peut rester en place et décide de sortir prendre l’air.

La voilà dehors. Elle marche dans la 🌃. Elle marche tant, la 🌃 est si obscure qu’elle se perd. Au-dessus des 🌲, la 🌙 paraît par moments entre des nuages noirs qui filent très vite. Entre deux ☁️, elle voit la grille d’un parc, et derrière la grille, la façade d’un 🏰. Sur la grille, un écriteau Propriété à vendre. Puisqu’il y a de la lumière chez le gardien, le gardien ne doit pas dormir, elle peut se renseigner. Elle tape au carreau. -. Cette propriété a l’air très belle, elle est à vendre depuis longtemps ?-. Oui, Madame, près de dix ans. -. Pourquoi n’est-elle pas vendue ?. Parce qu’elle est hantée-. Hantée ! Mais, par qui ? -. Mais… par vous, Madame !- » Jean-François Deniau (L’île Madame)

3 réflexions sur “La revenante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s