Rendez-vous à L’île Madame

 »-. L’estuaire de la Charente est l’un des plus beaux qui soit. Loin dans l’intérieur des terres, la marée remonte, et l’on peut voir des cargos accoster les quais de Rochefort. Toute la ville est un musée naval. Jusqu’à l’embouchure, les hautes berges sont désertes, seulement gardées par les étranges sentinelles des carrelets suspendus par les pêcheurs au-dessus de l’eau limoneuse. L’estran est immense, fait de roches plates et de vasières parcourues des courants du flot et du jusant.

60x60cm « Ambiance iodée« , galerie Laissez-moi vous conter la mer

Il nous avait donné rendez-vous à l’extrême pointe de l’estuaire, après Port-des-Barques, à l’île Madame, qu’une chaussée que l’on appelle la passe-aux-boeufs, reliée au continent à marée basse. Dans l’île, qui est plutôt un îlot, on devait laisser à ✋ droite un ancien Fortin très bas du douzième siècle, abandonné au pied d’un grand pin, quelques bâtiments écroulés, une croix en galets dessinée sur le sol. Qu’est-ce que ce libraire réactionnaire allait bien pouvoir trouver comme justification symbolique à un endroit aussi perdu, que la saison  rendait encore plus gris et humide ? » Jean-François Deniau (L’île Madame)

2 réflexions sur “Rendez-vous à L’île Madame

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s