Par ici le trésor !

 »-. Je me rendis à la bibliothèque municipale, une grande bâtisse surmontée d’un clocher, qui ressemblait à une église. Dix minutes plus tard, j’étais plongé dans un gros volume intitulé Le Livre des Trésors.

Selon la législation anglaise, tous les biens enterrés, ou disparus, appartiennent à la 👑. Aux États-Unis, la loi de préservation du patrimoine précise que les trésors découverts sur un terrain fédéral reviennent à l’Oncle Sam. Mais que ceux qui se trouvent sur un terrain privé reviennent à son propriétaire. Mieux encore, le fisc, dans un incroyable accès de générosité, ne vous impose que sur les objets précieux dont vous vous défaites, sauf si vous êtes un chercheur de trésor professionnel. Par ici la monnaie ! Ces principes étaient illustrés par un certain nombre d’exemples fort intéressants. J’appris également qu’à Londres l’Amirauté possède des archives très bien documentées sur ce genre d’affaires. Et que celles-ci sont ouvertes au public… » Nelson De Mille (L’île des Fléaux)

2 réflexions sur “Par ici le trésor !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s