Venise engloutie

 »-. Les plongeurs du prochain millénaire découvriront que cette ville était justement bâtie pour être sous-marine. Émergée, n’a-t-elle pas la splendeur des fonds, comme si, déjà, elle gisait, morte, sous l’eau si claire ? Je demande son avis au commandant Cousteau. -. Venise est la seule ville au monde où je ne marche pas, mais flotte et pâme comme en mes chers abysses…-

60x60cm « La petite sirène« 

Une légende veut que les Vénitiens, comme tous les mammifères, sachent nager dès leur naissance. En 1760, une gondole d’apparat, chargée de douze belles dames magnifiquement parées, chavira, lors d’une fête. Miracle, les dames flottèrent, comme des poupées posées sur le coussin de la mer. Leurs jupes et crinolines durent former cloche, mais cette explication est misérablement scientifique. La mienne est que les dames dissimulaient, sous leurs 👗, d’étincelantes queues de sirènes. Les grands paquebots glissent sur la lagune et rentrent lentement dans le canal de la Giuddeca. Et Venise écarte ses jambes blanches et accepte le viol. Appuyé à mon balcon, je suis le voyeur de ces crimes délicieux. » Jean Cau (Croquis de mémoire)

4 réflexions sur “Venise engloutie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s