Les Brumes du temps

 »-. C’était comme d’être aveugle-. Si ce n’est que les aveugles perçoivent peut-être des couleurs et des formes, des lumières et des ombres, des points et des éclats, ce qu’il voyait derrière ses paupières lorsqu’il fermait très fort les yeux. Il savait que la surdité peut provoquer la perception de toutes sortes de bruits fixes, de bourdonnements ou de sonneries. Et peut-être la cécité pouvait-elle avoir un effet comparable et vain sur les yeux. À la différence cependant qu’elle semblait, disons, totale.

30x40cm « Oeil de lynx »

-. Qu’y avait-il avant le bang ?– Il s’aperçut que cette blancheur, cette absence de tout, pouvait bien être la réponse. On ne pouvait même pas dire que c’était un lieu particulier, c’était ce qu’il y avait lorsque aucun lieu n’existait. Il comprenait à présent ce que les gens voulaient dire lorsqu’ils parlaient de choses perdues dans les Brumes du temps. Ils avaient beau dire qu’une figure de style, ces Brumes-là n’avaient rien à voir avec les mots. Elles étaient ce qu’il y avait quand les mots n’existaient pas. » Salman Rushdie (Luka et le 🔥 de Vie)

3 réflexions sur “Les Brumes du temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s