La révolte des Asturies

 »-. Une autre chose inouïe. Revenons en Espagne. Cette révolution des Asturies qui a été une des pages les plus grandes du courage humain ! -. Une boucherie au 🗡️ par les légionnaires marocains. Vous représentez-vous des tranchées pleines d’égorgés dans Oviedo, la seule ville d’Espagne où jamais les Maures n’avaient pu mettre les pieds ? On leur a donné cette revanche-là, on leur a fait saigner des hommes de choc!

Des hommes admirables. J’en ai vu un se suicider quelques mois après le désespoir d’avoir été vaincu. Je rentrai en France. À peine sorti de la gare, un cri. On arrête le train. C’était un mineur de quarante ans qui s’était jeté sous notre voiture, il ne pouvait plus supporter la vie après la défaite. Nous sommes descendus le dégager, nous étions là, à nous cacher réciproquement notre émotion pourtant intenable. À ce moment, un de mes compatriotes, oui, un Français, hélas !, un monsieur tout ce qu’il y a de bien, tira sa montre et dit. –. Avec tout ça, on ne s’occupe guère de notre train-. » Joseph Peyré

3 réflexions sur “La révolte des Asturies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s