La composition de philosophie

 »-. Dis donc, je vais sécher la composition de philosophie, mais ça m’embête à cause du bulletin. Tu pourrais me rendre un service ?-. C’est mon copain dandy, cheveux noirs, très latino tango aux allures de danseur mondain. -. Voilà, si tu as le temps, est-ce que tu pourrais, après avoir pondu ta copie, rédiger la mienne. Une ou deux pages, juste pour que je ne sois pas porté absent. Tu remets les copies en même temps. Le professeur n’y verra que du feu. Ça marche ?-. D’accord-.

30x40cm « Diplômée es études« , galerie Chemins de spiritualité

D’accord, et après avoir terminé ma copie, en quelques minutes je rédigeai à la volée trois ou quatre pages de pur délire philosophique complètement hors du sujet, du verbiage surréaliste obscurément automatique, de pastiche de n’importe quoi. Et je me promettais, cruel, d’ouïr le rire du siècle lorsque le professeur commenterait les résultats, et demanderait au copain, tout de même, quelques explications en lisant en classe des extraits de sa-ma prose. Il arriva ceci que le copain eût 13 avec en prime un petit éloge. Et moi, un 10 chétif. Voilà qui, définitivement, m’apprit à me méfier des profondeurs de la philosophie. Heureusement, mon copain m’offrit trois paquets de cigarettes. » Jean Cau (Croquis de mémoire)

5 réflexions sur “La composition de philosophie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s