Et le rire fusa…

Elle est vexée, très vexée, cette nouvelle adhérente de l’atelier du jeudi. Cette dame, douée d’un bon coup de ✏️ et d’une créativité qui ne demande qu’à se déployer, dessinait chez elle, et tentait même la gouache. Comment sauter le pas pour concrétiser sur toile ? Car c’était son désir secret, PEINDRE. Nous voilà donc au travail depuis quelques séances, les débuts sont prometteurs. Patatrac, son enthousiasme est douché ! D’un ton pince sans rire, son époux s’est gaussé d’un tableau qu’elle lui faisait admirer. La voilà toute penaude. À moi de la rassurer, l’entourage, du moins dans les débuts, ne prend guère au sérieux les envies et les efforts du débutant. Il est vrai que c’est déstabilisant pour les proches, qui découvrent ainsi un aspect de personnalité qui leur avait jusque-là échappé…

Il y a quelques années, une de mes élèves, douée et même très douée, a abandonné sans espoir de retour, son compagnon ayant pointé un zeste de fantaisie, une imagination débridée, une envie de vagabondage artistique qui eussent pu déstabiliser le couple… Sans aller jusque-là, il est bon d’avoir une attitude positive et ferme avec ses proches, si possible en les rendant complices. J’ai conseillé à mon apprentie d’opter pour un style moins enfantin, qui sera moins perturbant pour sa famille, elle a provisoirement abandonné ses fleurs et 🦋 de prédilection, pour se lancer dans la représentation du Mont-Saint-Michel. Ce tableau, j’en suis sûre, avec quelques conseils, elle va le réussir, et le thème lui permettra d’être prise au sérieux.

50x50cm « Le Mont Saint Michel », acrylique et collages, galerie Laissez-moi vous conter la mer La silhouette du Mont Saint Michel, tout le monde connaît… Est-ce pour cela difficile à peindre ,? Certes pas, il suffit de simplifier le tracé, quite… à complexifier pinceau en main et à bien choisir les couleurs.-

Mon conseil. -. Qu’importe l’entourage, me direz-vous, je fais ce que je veux !– Dans la théorie, certes. Dans la pratique, le débutant doit avant tout prendre confiance en lui, et les plaisanteries douteuses, éclats de rires et autres réflexions humoristiques, qui sont souvent des manifestations de gêne vis à vis de son expression artistique, le déroutent. J’ai toutefois, ce jeudi à l’atelier, eu le dernier mot, et nous avons détendu l’atmosphère en riant de bon ❤️. -. Ton époux, je l’attend jeudi prochain en notre excellente compagnie pour lui faire tirer le pinceau. Transmets-lui donc mon invitation. Chiche ?– . Affaire à suivre…

4 réflexions sur “Et le rire fusa…

  1. L’entourage n’est pas toujours très enthousiaste il pense que c’est une perte de temps que de s’essayer à l’art… Une représentation originale du Mont-St-Michel, il a été tellement peint que c’est bien de savoir le renouveler !

    Aimé par 1 personne

  2. Eh oui, l’art ne parle pas a tout le monde que on peut passer pour des illuminés .
    Dans l’âme, c’et bien de s’essayer a son art et de le diffuser comme on l’aime , comme on le voit et pour qu’il soit apprécier de tous ou pas , on aura l’aura fait 👍👍
    Bon week end …

    Cocopaillette

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s