Ma vie à bord

 »-. Si je ne rêve pas, cela fait maintenant vingt-quatre heures que je suis sur cet affreux ⛵. Pendant tout ce temps, une tempête effroyable a fait rage, encore heureux que je n’ai pas le mal de mer. D’énormes 🌊 continuent à déferler sur nous par l’avant, et, je ne sais combien de fois, j’ai vu le ⛵ sur le point de couler. Tous les autres prétendent ne rien remarquer, soit par forfanterie, soit parce que un des comportements les plus lâches des gens ordinaires est de fermer les yeux sur les faits.

C’est pure folie que de sortir en mer sur une misérable petite chose comme celle-ci, pas beaucoup plus grande qu’un ⛵ de sauvetage. Et, bien sûr, d’un aménagement intérieur absolument primitif. Pas de salon à proprement parler, pas de radio, pas de salle de bains, pas de chaises longues sur le pont. On m’y a traîné de long en large hier soir, et n’importe qui serait écoeuré d’entendre le Prince Caspian vanter son drôle de petit bateau-jouet comme s’il s’agissait du Queen Mary. Pourtant, il pourrait bien voir que je vais être malade si on me maintient dans ce trou plus longtemps. Pour tout arranger, la nourriture est effroyable.‘ Clive Staple Lewis (Le monde de Narnia)

2 réflexions sur “Ma vie à bord

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s