Amour-amour

 »-. Entre la Femme-instrument et la Femme-tabernacle, Édouard choisissait la Femme tout court. Méprisant les machos qui font de la femme un simple prolongement de l’homme, ignorant les mystagogues qui en font un fétiche vivant, il condamnait toutes les falsifications d’Ève. Sans méconnaître la saine spontanéité des sens, il devinait confusément que le plaisir n’était peut-être que la perception physique d’une symbiose affective indéfinissable. Cette hypothèse incohérente et floue, qu’il n’avait jamais tenté d’approfondir et dont il se gardait bien de discuter avec son oncle, le portait maintenant à croire que l’amour absolu est un état inaccessible au commun des mortels.

60x80cm « Elle et lui« , collection privée

La voix de son oncle le tira d’une méditation qui n’était pas neuve. -. Il ne faut jamais se moquer des filles qui cherchent un mari, par précaution si l’on est exposé au 💒, par charité si l’on s’en croit exempt-. Je crois que vous contestez l’existence de l’amour-amour, comme un athée conteste l’existence de Dieu. Or nous avons des témoins de la réalité de l’amour, Tristan et Iseut, Héloïse et Abélard, Dante et Béatrice et cent autres couples. -. Tous des malheureux et des malheureuses, mon garçon, ils se compliquent la vie à plaisir. Il n’y a que dans les contes où l’on rencontre des amants comblés. Allons dîner !- » Maurice Denuziere (L’amour fou)

3 réflexions sur “Amour-amour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s