La parfaite oeuvre d’art

 »-. En atteignant le niveau de la pelouse au sommet du raidillon qui montait vers le ravin, Renny remarqua qu’un vent frais s’était levé, qui poussait à travers le ciel de majestueux ☁️ blancs. Il remarqua aussi que la bordure de fleurs avait pris son aspect de fin d’été. Les couleurs vives y dominaient, maintenant, violet, jaune d’or et écarlate. À côté du porche, il s’arrêta pour examiner une toile d’araignée qui attirait son attention depuis plus d’une semaine, et qui lui paraissait l’une des œuvres les plus parfaites qu’il avait jamais vues. Les raies de ses roues se succédaient, suspendues entre l’appui d’une fenêtre et un arbuste. Délicate, elle étincelant au ☀️ et vibrait au plus léger zéphyr.

50x60cm « Histoire d’une toile d’araignée », acrylique et collages

On y voyait chaque soir quelque dommage occasionné par le passage d’une 🐝 ou d’un minuscule cyclone. Pourtant, chaque matin, elle et trouvait réparée. Et Renny s’inquiétait de la malchance de la vieille frileuse. Il avait la conviction qu’elle était vieille. Elle était si grise, si patiente, si calme. Renny avait fait l’expérience de la malchance, et était plein de sympathie pour l’araignée dans la toile de laquelle il n’avait jamais vu une seule mouche. Accroupie au milieu, on l’eût dite le menton appuyé sur la poitrine, les bras croisés, les yeux attentifs. Mais seul un duvet de pissenlit s’était pris dans la toile. Rien à manger… Rien à manger. » Mazo de la Roche ( Les sortilèges de Jalna)

2 réflexions sur “La parfaite oeuvre d’art

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s