Je te salue, vieil océan !

 »-. Vieil océan, aux marques de cristal, tu ressembles proportionnellement à ces marques azurées que l’on voit sur le dos meurtri des mousses. Tu es un immense bleu, appliqué sur le corps de la terre. J’aime cette comparaison. Ainsi, à ton premier aspect, un souffle prolongé de tristesse, qu’on croirait être le murmure de ta brise suave, passe, en laissant des ineffables traces. Sur l’âme profondément ébranlée. Et tu laisses au souvenir de tes amants, sans qu’on s’en rende toujours compte, les rudes commencements de l’homme, où il fait connaissance avec la douleur. Je te salue, vieil océan ! » Lautréamont (Les Chants de Maldoror)

50x50cm « Ce jour-là, la mer était bleue », galerie Laissez-moi vous conter la mer

4 réflexions sur “Je te salue, vieil océan !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s