Moi et mon bâton

 »-. Autrefois, tout le monde avait un bâton, personne ne prenait la route sans lui. Une fois arrivé chez quelqu’un, on le mettait debout devant la porte d’entrée, et ensuite on entrait. De même à son retour chez soi. S’il s’égarait parfois quelque part, il réapparaissait à la joie de son propriétaire. Chacun avait son bâton et son destin… Personne ne prenait le bâton d’un autre. Personne n’avait le même bâton. Chacun était différent, d’une autre longueur, d’un autre bois, noisetier, cornouiller, noyer, poirier sauvage…

30x90cm  »Vagabondage’‘, galerie Chemins de spiritualité

J’ai toujours une image devant les yeux. Le ☀️, un chemin et un homme marchant avec son bâton. J’ai peut-être vu ça enfant, un endroit concret, un chemin concret, un homme concret, qui sont devenus ensuite pour moi le symbole de l’humanité. Issue d’un passé lointain, avec les visages des patriarches bibliques, leur bétail tout fraîchement apprivoisé, venus de Ninive, de Cana, d’Égypte, du pays entre Tigre et Euphrate, de la Chine ainsi que la rondeur de la terre et de ce grandiose globe sur lequel un bâton glisse comme un rayon de ☀️. Et indique le chemin fait par l’homme. » Bezik Kharanaouli (Le 💷 d’Amba Besarion)

2 réflexions sur “Moi et mon bâton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s