LUI

 »-. Ma Juliette, tu m’as raconté cette histoire, il y a deux ans ou trois ans. En allant te promener avec des amis le long de je-ne-sais-quel chemin, enfin pas loin d’ici, tu passes devant une clôture. Cette clôture longe un potager où un homme est courbé en deux, grattant la terre. À votre passage, il se redresse à demi, marmonne quelque chose, clopine plus loin et se replonge dans ses petits pois. Tu crois l’avoir reconnu, mais ne dis rien, cela te fait une drôle d’impression. Est-ce LUI, ce vieillard courbé qui ne te voit même pas longer sa clôture ? Juliette fait celle qui ne se souvient pas. Ai-je inventé cette rencontre, cinquante ans après, entre une Juliette restée fringante et un vieux galant tordu ? Ai-je inventé ces mots. -. Quand je l’ai vu, si vieux, si moche, je me suis dit tant mieux, je n’ai pas eu à soigner ses rhumatismes-. Elle avait même ajouté. -. Il ne s’est jamais marié, non plus…-

À moins qu’elle ait vraiment oublié et que le désenchantement, au cours des années, ait fait place à ce ton moqueur, légèrement amer, teinté de quelques rires, qu’elle affiche pour parler des sentiments. À moins que les hommes de sa jeunesse ne se soient confondus en une seule image, celle de l’homme qui faisait grincer la mère, danser puis pleurer ses filles. Et qu’elle rejeta définitivement, persuadée peu à peu que tout ça n’amène rien de bon dans la vie… Laisse donc. » Marie Chaix (Juliette, chemin des Cerisiers)

30x30cm « Pensées toxiques« , sur un poème de Mawé

2 réflexions sur “LUI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s