En avant !

 »-. En avant ! Le monde était ouvert devant moi, et je pouvais tourner mes pas du côté du nord ou du sud, de l’est ou de l’ouest, selon mon caprice. Je n’étais qu’un enfant, et j’étais mon maître ! Hélas ! C’était précisément là ce qu’il y avait de triste dans ma position. Combien d’enfants se disent tout bas. -. Ah, si je pouvais faire ce qui me plaît, si j’étais libre, si j’étais mon maître !-. Combien aspirent avec impatience au jour bienheureux où ils auront cette liberté… de faire des sottises.

Moi, je me disais. -. Au moins, si j’avais quelqu’un pour me conseiller, pour me diriger-. C’est qu’entre ces enfants et moi, il y avait une différence… terrible. Si des enfants font des sottises, ils ont derrière eux quelqu’un pour leur tendre la ✋ quand ils tombent, ou pour les ramasser quand ils sont à terre. Tandis que moi, je n’avais personne. Si je tombais, je devais aller jusqu’en bas, et une fois là, me ramasser tout seul, si je n’étais pas cassé. Et j’avais assez d’expérience pour comprendre que je pouvais très bien me casser. Malgré ma jeunesse, j’avais été assez éprouvé par le malheur pour être plus circonspect et plus prudent que le sont ordinairement les enfants de mon âge. C’était un avantage que j’avais payé très cher. » Hector Malo (Sans famille)

30x40cm ‘‘Le petit prince », collection privée

2 réflexions sur “En avant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s